Texte : Renée-Claude Leroux, organisatrice communautaire

Samuel Jean est âgé de 15 ans. Il demeure à Scotstown et il étudie à la Polyvalente Louis-Saint-Laurent d’East Angus. C’est un jeune engagé qui veut toujours rendre service. Il adore s’impliquer dans son école et dans sa communauté.

Samuel nous raconte son histoire :

« J’ai commencé à m’impliquer au primaire, à l’école du Parchemin, côté collège. J’ai participé au conseil des élèves pendant deux ans. Je voulais améliorer mon école. Je voulais qu’il y ait plus d’activités et de règles, ce qui permettrait aux élèves d’être bien à l’école. Je me suis aussi impliqué dans différents projets qui touchent l’environnement et dans des activités de financement pour amasser de l’argent pour les voyages de fin d’année. Lorsque je suis arrivé au secondaire, je voulais me trouver quelque chose à faire. Je suis allé rencontrer Yannick, l’encadreur disciplinaire, qui m’a suggéré de siéger au comité Intimid’Action, comité travaillant sur la diminution de l’intimidation à mon école. C’est ce que j’ai fait. Par la suite, je suis devenu membre du Parlement au secondaire, comme ministre de l’adaptation scolaire, et ce, pendant 2 ans. Je pouvais donc contribuer à créer des activités dans mon école. Ma présence et mon dynamisme au sein du Parlement au secondaire ont généré une valorisation du poste de ministre de l’adaptation scolaire. Maintenant, plusieurs élèves aimeraient s’investir au Parlement, contrairement aux années passées où le Parlement avait de la difficulté à recruter un ministre de l’adaptation scolaire. À tout moment, je suis disponible pour donner un coup de main. J’aime aider les gens et ça me permet de surmonter ma gêne. J’ai de la difficulté à parler devant un public, mais mon implication m’aide à mieux communiquer avec les gens. J’aime faire du bien autour de moi, tous les membres de ma famille sont comme cela.

Je suis également actif dans mon village. Entre autres, je participe à une activité de ramassage de bouteilles pour le financement de l’église. Durant l’été, je participe à différentes parades, Chartierville, Scotstown, Bury, lors de fêtes comme la fête du Canada. J’aime participer à des activités pour briser l’isolement et voir du monde. Dans le passé, j’ai vécu de l’intimidation et depuis, j’ai de la difficulté à entrer en contact avec les autres. Mon implication à toutes ces activités m’aide à vaincre mes peurs et ça me permet de bouger. »

Nous ne pouvons passer sous silence l’apport de Samuel auprès des autres jeunes. Il les encourage à devenir des jeunes capables d’améliorer la vie des personnes qui les entourent. Ainsi, ils acquièrent une belle expérience de vie et ils prouvent aux autres qu’elles sont de bonnes personnes.

Bravo SAM!