Texte : Caroline Dumas, enseignante du groupe Formation préparatoire au travail

Dans le cadre de leur cours Autonomie et participation sociale, les élèves du groupe Formation préparatoire au travail de madame Caroline Dumas ont joué le rôle de lutins du Père Noël!

En effet, les élèves Ricky Couture, Brandon Bégin, Jessica Lee Laramée, Matthieu Desorcy, Mohammad Ahmadi, Alexandre Morin, Ulysse Lessard, Tanya Busque, Ricardo Busque, Alycia Caron ainsi que Mikaël Boutin-Veilleux ont participé à des activités de bénévolat.

Le Centre d’action bénévole du Haut-Saint-François a fait appel aux élèves de la polyvalente pour cuisiner les biscuits qui garniront les repas de Noël et qui seront distribués aux personnes vivant seules dans le Haut-Saint-François. La classe FPT a répondu à cet appel et les élèves se sont mis à la tâche le 24 novembre dernier. Il y a eu quelques ajustements à faire en début de préparation, mais quand tout fut mis en place correctement, la production fut exceptionnelle! Les élèves, supportés par leur enseignante, l’éducatrice, Renée-Claude et Ginette ont cuisiné près de 1000 biscuits! De plus, quelques jours auparavant, ils avaient également composé des vœux de Noël pour les cartes qui seront partagées au même moment que les repas.

Ensuite, le 1er décembre dernier, ils ont une fois de plus mis la main à la pâte pour donner suite à une deuxième demande venant cette fois-ci de la Relève du Haut-Saint-François. L’organisme avait contacté les Cuisines collectives pour la confection de recettes en pot. Ces cadeaux seront remis à des familles dans le Haut-Saint-François. Les élèves ont accepté le défi! Ils ont donc fait une chaîne de production et ils ont eu la tâche de faire 200 pots. Leur seul regret, c’est de ne pas avoir pu faire la recette de biscuits et d’y goûter!

C’est avec plaisir que les élèves ont participé à ces projets. Ils sont très fiers du travail accompli, sachant que ces petites choses mettront du bonheur et de la gaieté dans cette période des fêtes qui sera très différente de ce que l’on connaît habituellement. Faire le bien, c’est très gratifiant et ça apporte beaucoup de joie. C’est la constatation que les élèves en ont faite. Faire des citoyens qui s’impliquent dans leur communauté, c’est important!