MERCI M. LE MAIRE GOBEIL DE LA PATRIE POUR VOTRE SOUTIEN DANS LE PROJET DES BOURSES RECONNAISSANCE

MERCI M. LE MAIRE GOBEIL DE LA PATRIE POUR VOTRE SOUTIEN DANS LE PROJET DES BOURSES RECONNAISSANCE

Texte : Charles Labrie

Mardi 10 octobre, plusieurs membres du personnel de la Cité-école se rendent à l’hôtel de ville de La Patrie pour célébrer et reconnaître sept boursiers finissants du secondaire. En 2017, c’est la neuvième fête communautaire. C’est aussi la fin du mandat de M. le maire Gobeil, fièrement solidaire de notre projet de Cité-école, en l’occurrence, la remise de bourses de concert avec la caisse populaire.

Des invités qui rassemblent
Une petite salle bien remplie d’invités. Plusieurs conseillers et parents marquent la soirée de leur présence très interactive. À La Patrie, les gens aiment l’humour. Tout le monde réagit comme une grande famille autour de la table. C’est convivial, on ne peut plus. Nous sommes tous là pour nos jeunes citoyens, forts de leur appartenance à la communauté : Suzie Blanchette, William Picard, Jasmin Blais, Philippe Carrier, Mathieu Prévost, Michel Charron, Jenny Therrien-Gerbes. Que font-ils cette année ? Charpenterie, travail en érablières (nombreux), études collégiales. Nos deux enseignants associés à la communauté, M. Dany Dassylva et Mme Maud Robert, racontent ce que sont devenus nos finissants d’il y a deux ans. Ces rappels retiennent toujours l’attention, peu importe le milieu. Le directeur de la Cité-école, M. Lachapelle, s’adresse à «ses élèves», fier qu’il est d’eux en sa deuxième année de direction. Il insiste sur les excellents résultats aux examens du ministère, en 5e secondaire. Notre école se classe aussi 1re en Estrie quant à son faible taux de décrochage. Mme Lamy, commissaire, félicite les boursiers et les invite à parfaire leur formation au moment opportun. M. Proteau précise le grand nombre de bourses octroyées par la caisse au cours des 9 dernières années. M. le maire, homme de grande culture, de manière sobre et efficace, témoigne de la grande importance de l’éducation tout au cours de la vie. Ses phrases appellent la réflexion. Il choisit le mot-image qui touche et la parole vivante dont on se souvient.

 M. le maire, toute notre reconnaissance pour votre dernier mandat…
Merci encore M. Gobeil, pour vos jases de fin de soirée, culturellement nourrissantes. Merci pour ces années de dévouement au sein de votre communauté. Merci d’ouvrir aussi chaleureusement vos portes, à notre Cité-école et à tous vos jeunes citoyens qui auront toujours en mémoire cette reconnaissance de la part de leur communauté d’appartenance.