par Charles Labrie, enseignant

Un peu d’histoire
Votre communauté religieuse a été présente dans notre milieu scolaire (Weedon, Dudswell, Bishopton) dans le domaine de l’éducation depuis 1906. Vos religieuses ont quitté en 1981 et sont revenues, par la suite, pour du service pastoral. Une vingtaine de filles appartenant à votre communauté sont issues de Weedon-Fontainebleau dont les soeurs Annette Magnan et Marielle Cliche. J’ai enseigné, en 1965-66 à Bishopton, en compagnie d’une de vos religieuses, sr Florimond-Marie et sœur Victoire Foisy, enseignante d’arts plastiques à Weedon. Je communique de temps à autre avec sr Annette Magnan, originaire de Weedon. J’ai également étudié à la fin des années 1960 avec plusieurs de vos religieuses à l’Université de Sherbrooke, pour la licence d’enseignement secondaire et la licence ès lettres.

Un don qui nourrit l’espoir
Outre le projet de pérenniser la présence des diverses communautés religieuses dont celle des Sœurs de la Présentation de Marie dans notre milieu éducatif, notre cité-école, via sa Fondation (1995) et son conseil persévérance et réussite, a mis en marche depuis 2004, un projet visant à contrer le décrochage scolaire endémique dans les 13 milieux d’où sont issus nos jeunes du secondaire, dont particulièrement ceux de Weedon-Fontainebleau. Selon les chiffres du ministère de l’Éducation (2020), nous appartenons au milieu scolaire le plus défavorisé du Québec, sur le plan socio-économique. Sur une échelle de 10, nous occupons le dernier rang.

Votre don à notre Fondation nous permet donc de venir en aide à nos jeunes au quotidien et dans la poursuite d’études professionnelles : l’achat de bottines de travail, pour la sécurité, achat d’outils essentiels, de cartes repas, de documents scolaires… Grâce à cette aide, nous avons réussi à réduire le taux d’abandon scolaire de 40,1 % en 2004 à 9,8 % en 2019. Votre soutien, très apprécié, et celui d’autres communautés religieuses ayant œuvré sur notre territoire durant près de cent ans permettront à nos jeunes de demeurer aux études et de poursuivre dans des sphères d’enseignement qui les habiliteront à s’épanouir dans leur métier et à améliorer leur milieu de vie. Nous, les membres de l’équipe-école, oeuvrons sur le terrain en participant à la remise des bulletins dans les villages, à l’apprentissage du bénévolat et à la célébration de la diplomation de nos jeunes dans chacune des treize communautés. Plusieurs enseignants font du parrainage dans les villages et de nombreux parents, associés à notre projet de Cité-école, sont nos yeux et nos oreilles dans les 13 communautés afin d’assurer un suivi régulier de nos jeunes élèves.

Toute notre reconnaissance
Finalement, à votre soutien financier, sollicité et accepté par votre communauté à notre Fondation Louis-St-Laurent, s’ajoute notre engagement à témoigner de votre présence éducative au cours de ces nombreuses décennies, tant dans nos journaux que sur notre grande mosaïque d’entrée avec photos. Nous nous engageons, dans le cadre du programme d’Univers social, à sensibiliser nos élèves à votre présence dans nos communautés. Vous faites partie de notre patrimoine éducatif et de notre mémoire collective. Nos élèves, leurs parents et leurs grands-parents ont le désir d’apprendre et de se souvenir du dévouement de votre communauté religieuse enseignante durant 75 ans dans les villages de Weedon, Fontainebleau, Dudswell et Marbleton. Nous ne serions pas qui nous sommes sans votre présence pratiquement centenaire. C’est là, aussi, pour nous tous, un geste de reconnaissance et de mémoire que nous vous devons. Notre équipe de direction et notre équipe-école vous remercient, sœur Angèle Dion, supérieure, ainsi que toutes les religieuses actuelles et anciennes qui ont contribué à notre épanouissement collectif.